Pour sensibiliser nos jeunes au monde de l’entreprise et aux nouvelles technologies !

Vernissage : vendredi 13 mai 2022

Section Natation

Suite à de très bons championnats de France (seconde place en catégorie excellence), nous nous sommes qualifiés à la version scolaire des jeux olympiques. C’est une compétition d’envergure internationale parmi les plus prestigieuse en milieu scolaire.
Elèves sélectionnés en équipe de France scolaire et absents du 14 au 22 mai.
​201: Hugo NEDELLEC
1G3: LATSAGUE Thomas
TG3: VASQUEZ Lucie, BONDOUY Noah, BRAIZE Néo, ARAGONES Paul

NATATION SPORTIVE : SAISON UNSS 2021-2022

Après 3 ans d’absence en raison du COVID 19, les élèves de la section sportive natation du lycée Parc de Vilgénis allaient enfin pouvoir renouer avec la compétition scolaire au cours de l’année 2021-2022. C’est une chance car certains élèves – les terminales notamment – n’ont pas connu les joies des compétitions par équipe scolaire.
La journée du 9 mars 2022 marque le début d’une aventure collective que nous n’avions pas du tout imaginé. En effet, alors qu’aux derniers championnats académiques nous avions obtenu les places de second, troisième et cinquième avec nos équipes de catégorie excellence, cette année nous remportons le titre de champion avec l’équipe 1 et 3ème avec l’équipe 2.
Bravo à Loulia ANGELE, Noah BONDOUY, Néo BRAIZE, Dorian CRETET, Thomas LATSAGUE, Lucie VASQUEZ (capitaine) pour leur superbe première place.
Et à Paul ARAGONES (capitaine), Margo GAILLARD, Amira GHEZALI, Hugo NEDELLEC, Celestin PFEIFER, Mathieu LAVIGNE pour leur 3ème place académique.
Tous les nageurs se sont impliqués avec sérieux et détermination. Une belle cohésion de groupe a vu le jour lors de cette première sortie tous ensemble à l’UNSS. Nous revenons enchantés et, grâce à cette première place, qualifiés aux Championnats de France qui se dérouleront à AMIENS quinze jours plus tard, du 30 mars au 1er Avril.
Mais sur cette courte période, rien ne va se passer comme prévu.
Dans un premier temps, nous apprenons que Lucie VASQUEZ, notre capitaine et leader sportive ne pourra pas participer à cette compétition nationale. Ses excellents résultats de l’été dernier (championnats d’Europe junior) la classent dans une catégorie trop élevée (liste des sportifs de haut niveau « relève ») et lui interdisent de nager en UNSS.
Cette nouvelle nous bouleverse tous profondément et un sentiment d’injustice profond nous envahit. D’autant qu’au vu de nos résultats aux championnats académiques (nombre de points) nous commencions à rêver d’un podium… Mais nous finissons par positiver et rebondissons en acceptant notre sort.
Autre fait incroyable : nous découvrons que la compétition est qualificative aux GYMNASIADES « Normandie 2022 », compétition d’envergure internationale, qui n’est autre qu’un équivalent scolaire des Jeux Olympiques.
L’évènement a lieu en France cette année, et les trois premières équipes des championnats de France seront qualifiées.
Cela ajoute beaucoup de frustration à Lucie, et stresse l’équipe qui ne pourra pas se défendre avec tous ses moyens, mais le groupe se resserre et tout le monde s’implique autour des « FRANCES ».
Il nous faut trouver un remplaçant à Lucie : ils sont plusieurs en lice, mais finalement, c’est Paul ARAGONES qui – au regard de ses progrès incroyables depuis le début de l’année – viendra la suppléer.
Nous réorganisons l’équipe et travaillons avec précision l’épreuve de sauvetage qui peut être décisive en présence d’équipes de niveau équivalent. C’est donc conscient de nos forces, et avec beaucoup d’envie que nous partons vers AMIENS le mercredi 30 Mars au matin, plein d’espoir et prêts à tout donner pour faire honneur à Lucie et à nos valeurs.
Nous sommes d’autant plus motivés qu’en cas de qualification, Lucie pourrait participer à ces jeux olympiques scolaires, les règles à l’internationale (FINA) n’étant pas les mêmes qu’à l’UNSS nationale.
Voici maintenant la compétition telle que nous l’avons vécue :

Jour 1, matinée : L’épreuve de sauvetage
C’est la clé. Nous savons qu’en commençant bien la compétition sur cette épreuve, cela va mettre la pression aux autres équipes et nous booster encore un peu plus pour défendre nos chances.
Cela se passe à merveille et tout le monde améliore ses performances. Nous sommes dans les prévisions et marquons 247 points sur les 250 prévus sur le papier, ce qui est fantastique.
Nous sommes premiers au classement général devant Montpellier et Toulouse, deux grosses équipes que nous avions identifié. Les nageurs de Béthune (une belle équipe, qui pouvait nous poser problème) sont légèrement distancés avec 16 points de retard.
Nous sommes fiers de voir le nom de notre lycée en haut du classement.
A la pause déjeuner, c’est bien du lycée VILGÉNIS de MASSY dont on parle !
De notre côté, nous sommes fixés sur l’après midi. Notre relais 4 nages est solide, nous le savons et nous devons continuer à nous comporter en leader et mettre la pression.

Jour 1, après-midi : le relais 4 nages et les nages individuelles 
Nous attaquons donc la deuxième demi-journée avec le relais 4x50m 4 nages.
C’est en fin d’échauffement qu’arrive le moment où, Pierre et moi, en tant que coach, sentons le besoin et le moment de parler à l’équipe.
Hier soir, tous les 2 avions reçu un petit mot à lire à l’équipe : une petite attention destinée à chacune et chacun des nageurs présents sur la compétition. Quelques lignes très personnelles et individualisées ont été rédigées par Lucie VASQUEZ, la grande absente.
Nous n’en dévoilerons pas le contenu, mais chacun a été touché et porté par ses mots.
Même absente, nous pouvons dire qu’elle ne nous aura pas quitté durant ces trois jours et par respect pour elle, chacun était conscient de ce qu’il avait à accomplir pour ne pas se décevoir ni la décevoir. Nous rajoutons quelques mots pour motiver et rappeler la chance d’être ici et de participer à quelque chose qui s’annonce comme mémorable.
Une nouvelle fois, l’équipe réalise une très grosse performance en améliorant son record au relai (datant des championnats académiques en bassin de 25m en 1’58’’00, il y a 15 jours à peine) avec ce magnifique 1’57’’40 en bassin de 50m. Nous sommes encore au-delà de nos prévisions et surtout : nous sommes seconds au classement du relais mais toujours en tête au général !!!

Arrive l’heure des nages individuelles
L’ordre est connu : 100m papillon / 100m dos / 100m brasse / 100m NL / 200m 4N / 200m Palmes
Nageur : Thomas LATSAGUE
⇒ 100 m papillon
Classe 1ère générale
Né en 2005, c’est notre « statue grecque ».
Signes particuliers : muscles saillants, visage de beau gosse.
Il fait honneur à ce qu’on s’est dit en pulvérisant son record personnel établi il y a quinze jours en bassin de 25 m, mais là en 50 m : 59’’4.
Nous sommes toujours en course pour le podium.
Nageur : Néo BRAIZE
⇒ 100 m dos
Classe : terminale générale, toutes options.
Né en 2004, c’est l’électron libre en pleine explosion.
Signes particuliers : répertoire musical très éclectique et très riche.  Les coaches ont adoré, moins les autres nageurs…
Il se comporte en patron et ne laisse aucune chance à ses concurrents. Il est premier du 100m dos et conforte notre position sur le podium.
Nageuse : Loulia ANGELE
⇒ 100 m brasse
Classe : seconde
Née en 2007, c’est la cadette de l’équipe (1 an d’avance) mais aussi de la compétition.
Signes particuliers : sprinteuse née, ses premières parties de course sont toujours incroyables.
Elle réalise son meilleur temps au 100m brasse en bassin de 50m mais surtout obtient le 8ème apport de point sur cette course. Ça promet.
Nageur : Paul ARAGONES
⇒ 100 m NL
Classe : terminale
Né en 2004, celui qui considère avoir pris la place de Lucie assume le rôle de capitaine et apporte toute sa « positive attitude » et son énergie à la motivation et à la mobilisation générale de l’équipe.
Signes particuliers : insouciant, la peur du bambou ou de la douleur ne font pas partie de son vocabulaire.
Fidèle à lui-même, il part fort et réalise également sa MPP en 50m. 1 seconde de mieux qu’il y a 15 jours en bassin de 25m. Les chronos s’affolent et nous aussi.
Le podium reste tout proche de nous.
Nageuse : Noah BONDOUY
⇒ 200 m 4N
Classe : terminale
Née en 2004, elle est en recherche de sensations et de performances et rien de tel qu’une compétition UNSS par équipe pour y parvenir. En témoignent ses temps en relais 4N et sauvetage (MPP sur les deux épreuves).
Signes particuliers : c’est la grâce dans l’eau. Pas d’éclaboussure, pas de violences ni gestes parasites, rien que de la glisse, de la glisse et encore de la glisse.
Là encore, la magie de l’évènement, l’esprit et la cohésion d’équipe opère. Noah réalise un temps qu’elle n’avait pas fait depuis plusieurs années et obtient, tout comme Néo, le meilleur apport de points de la compétition grâce à sa performance.
Nous sommes maître de notre destin.
Nageur : Dorian CRETET
⇒ 200 m palmes
Classe : terminale
Né en 2003, c’est l’ainé mais aussi le guerrier de l’équipe. Son attitude et ses performances en relais nous montrent la voie. Tout le monde attend son 200m avec impatience.
Signes particuliers : n’a peur de rien, ne ressent pas la douleur, mode « Terminator ».
Équipé d’une paire de palmes carbones toutes neuves qui lui ont lacéré les pieds à force de s’entraîner avec, il pulvérise lui aussi son temps des académiques de 8 secondes et manque de battre le record du monde du 200m NL de quelques dixièmes. Il est second de la compétition au temps et aux points.
On est second au classement général à l’issu de la deuxième journée. Mais l’avance a fondue puisque 2 points nous séparent de notre poursuivant : le lycée de TOULOUSE. Mais on continue d’y croire et nous allons défendre notre seconde place coûte que coûte.
Béthune semble loin derrière, mais leur équipe comprenant 4 filles leur donne un sérieux avantage sur le relais 6 fois 50m NL.
En sortant de la piscine, nous décidons de profiter de l’instant et de nous changer les idées avant d’aller manger. Nous nous offrons un moment de détente dans une brasserie au pied de la cathédrale d’AMIENS en partageant une petite collation.
Tout le monde savoure ses performances. Les exploits des uns et des autres sont racontés vus de l’extérieur et de l’intérieur.
Ces moments sont précieux et inoubliables, ils ont un goût particulier aussi.
Pierre et moi pouvons observer les sourires sur les visages. Nous percevons les émotions ressenties durant la journée ou partagées au détour d’une conversation. Ils nous rendent fiers et heureux. Ils sont en train de réaliser quelque chose de fort.

Jour 3 : le relais 6 fois 50m NL, dernière course
Toute l’équipe est concernée, déterminée à ne pas laisser filer cette deuxième place.
Engagés en 2’38’’00, les nageurs réalisent leur temps mais en bassin de 50m. C’est une fois de plus une très belle performance. Nous sommes le relais le plus rapide de la compétition et en termes de points, troisième sur l’épreuve (les relais avec plus de 2 filles dans l’équipe perdent 4 sec par filles supplémentaires à 2).
Toulouse reste derrière et notre seconde place est définitive.
BRAVO à toute l’équipe.
Nous attendons les résultats définitifs et ça y est, nous sommes vice-champion de FRANCE UNSS de natation sportive.

FÉLICITATIONS

Nous sommes donc qualifiés aux Gymnasiades « Normandie 2022», jeux olympiques scolaires.
Nos élèves du lycée Parc de VILGÉNIS de Massy, ainsi que ceux du lycée Jean MERMOZ de Montpellier et ceux du lycée Raymond NEVES de Toulouse représenteront la France lors de cette compétition scolaire d’envergure mondiale.
Tous ensemble, ils représenteront l’équipe de France scolaire de Natation (délégation de 20 nageurs).
Mais les rebondissements ne s’arrêtent pas là.
En effet, presque au moment même où nous apprenons notre qualification aux JO scolaires, on nous informe des conditions de participation des athlètes.
Seuls ceux nés en 2004-2005-2006 peuvent prétendre à une sélection. Nous comprenons très vite que Loulia et Dorian ne pourrons pas nager (né(e)s 2007 et 2003).
C’est une fois de plus une énorme déception pour ces nageurs qui ont tout donné pour arriver à ce résultat.
Avec ce règlement, Lucie intègre à nouveau l’équipe et nous devons trouver un remplaçant à Dorian.
C’est Hugo NEDELLEC, élève de seconde qui est sélectionné.
Au final, c’est presque toute la section sportive natation du lycée Parc de VILGÉNIS qui aura participé, depuis les championnats académiques jusqu’aux GYMNASIADES à cette aventure.
C’est ce qui est intéressant et qui fait que tout le monde s’est senti concerné depuis le début et qui a tiré chaque athlète à repousser ses limites et à améliorer ses performances.
Nous pouvons vraiment parler d’équipe : l’équipe des nageurs de la section sportive natation du lycée parc de VILGÉNIS !
Bravo à eux et merci à toutes celles et ceux qui nous soutiennent et nous accompagne tout au long de l’année, que ce soit dans le cadre scolaire ou en dehors.
Un grand merci à tous.

Rendez-vous du 14 au 22 mai, pour les GYMNASIADES NORMANDY 2022

Stage – Section Sportive Escalade

Après une pause de deux années en raison de la pandémie, le stage falaise 2022 de la section sportive escalade s’est déroulé en semaine 18 dans les gorges du Tarn (48) !

Pendant près de 4 journées et demi, les élèves ont découvert et parcouru les nombreux secteurs d’un des musts de l’escalade sportive française. Les compétences acquises lors des cours pendant l’année ont ainsi pu être réinvesties afin de prendre ses marques, appréhender et se perfectionner au milieu naturel et dompter les pièges proposés par ce joli calcaire à concavités coloré et sculpté nommé dolomie.

Un double défi lancé par Messieurs Hirel et Délas attendaient les élèves : un objectif de performance et de difficulté avec des challenges adaptés au niveau de chacun où le but est d’enchainer l’itinéraire sans chuter, mais aussi du volume de voies à travers un nombre de mètres moyen parcouru par jour et par personne.

A ce jeu là, les élèves de la section qui pour certains vivaient leur première expérience en falaise ont répondu présents avec de nombreuses voies gravies, de beaux combats et superbes réalisations à la clé.

La plupart des principaux secteurs du site ont été visités, avec des styles d’escalade (court/long, mur, dévers,…) variés proposés et des challenges à vue (sans avoir essayé au préalable ni vu quiconque essayer) ou après-travail (après plusieurs tentatives dans la même voie).

Sur les 4 jours et demi, et malgré une météo plus capricieuse en milieu de semaine où il a fallu trouver des secteurs relativement abrités de la pluie, pas moins de 5900 mètres d’escalade ont été cumulés par les 11 stagiaires, soit la hauteur du Kilimandjaro !

Secteurs visités : De Que Fas Aqui, Club House, Trésor du Zèbre, Güllich, Oasif, Tennessee, Noir Désir, Navire, Dromadaire, Fœtus bas, Muse.

Bilan du stage et principales perfs par élève :

– Raphaël 500 mètres gravis, 6b à vue

– Beryl 450 mètres gravis, 6a à vue, 6a+ après-travail x2

– Jeanne 650 mètres gravis, 6c après-travail x2

– Lucine 575 mètres gravis, 6b à vue

– Edward 525 mètres gravis, 7a à vue

– Manon 500 mètres gravis, 6b après-travail

– Sibylle 525 mètres gravis, 6b à vue, 6b+ après-travail

– Mathis 650 mètres gravis, 6c après-travail x2, 6b+ flash

– Garisse 450 mètres gravis, 7a+ à vue, 7b après-travail

– Antoine 625 mètres gravis, 7b+ à vue (« L1 des Ailes du désir »), 8a après-travail x2 dont le célèbre « Bar bitturique »

– Paul 450 mètres gravis, 6a+ à vue